En appui aux actions du gouvernement, nous pouvons

  • Mettre en place et maintenir une politique nationale en matière d’information sur les ressources en eau afin d’offrir au public et aux partenaires, des services de consultation gratuites sur site et en ligne.
  • Remplir la fonction de guichet unique pour toute entité nationale ou internationale requérant des informations en matière de ressources et utilisations de l’eau sur le territoire national ;
  • Assurer des formations continues en SIG, documentation et bases de données aux cadres du Ministère en charge de l’Eau et des ministères partenaires ;
  • Maintenir une coopération forte avec les acteurs régionaux et locaux, notamment les Délégations régionales du Ministère en charge de l’Eau et des instances publiques, institutionnelles et privées ainsi que les Municipalités des villes importantes du pays ;
  • Apporter un appui dans la protection civile et la résilience face aux catastrophes naturelles, aux endémies et/ou épidémies hydriques à travers un système d’alerte précoce par la gestion des risques hydrologiques et des analyses permanentes du système d’assainissement dans les agglomérations et les grandes villes ;
  • Garantir la production des indicateurs clés sur la couverture du territoire en eaux potables et sur la qualité des eaux présentes dans le sous-sol tchadien y compris les quantités et les différents niveaux d’accessibilité (identification, suivi-évaluation des indicateurs, production des rapports) ;
  • Développer des connaissances sur les bassins transfrontières et les fluctuations qui en découlent. En amont, apporter une expertise dans le montage des projets relatifs à la mise sur pied et au suivi d’un réseau piézométrique dans le territoire tchadien en général et en particulier sur les bassins versant transfrontaliers ;
  • Jouer le rôle de l’organisme de synthèse en charge de la mise en œuvre d’une base de données commune sur les ressources transfrontalières en intégrant toutes les données provenant des différentes parties prenantes vouées à cet objectif (CBLT, Grès de Nubie, ABN etc.) ;
  • Produire des rapports de synthèse, des tableaux de bord, des listes de données des cartes thématiques, au besoin et à la demande du gouvernement : MEEP et ministères partenaires. Toutes les autres entités recevront ces services contre une rémunération qui permettra d’assurer et d’améliorer les services du centre.

BUCO Suisse TCHAD

 

pour ce faire, le CDIG

  • Met à la disposition de tous les acteurs, suivant une requête et moyennant des modalités contractuelles et/ou négociées, des données, la documentation et l’expertise nécessaire à l’exécution des études de faisabilité et de l’Avant-Projet Sommaire (APS) ;
  • Promeut l’expertise et des outils de gestion de l’information géographique dont il dispose au sein du Ministère de tutelle, des Ministères en charge de politiques sectorielles dépendant de la gestion de l’eau ainsi qu’auprès des acteurs institutionnels et privés de coopération et développement actifs sur le territoire national et pouvant trouver intérêt aux prestations du CDIG ainsi que disposés à fournir les données nécessaires à l’amélioration continue du niveau d’information géré par le centre ;
  • Promeut l’information géographique pour une gestion intégrée des ressources en eau à travers des ateliers de sensibilisations, de briefing et de courtes formations à différents niveaux des parties prenantes ;
  • Renforce les capacités des acteurs nationaux dans la connaissance des travaux de mesure (mesures piézométriques, stations météorologiques), de réparation (pompes à main, pompes automatiques), de construction, chemisage et remise en état de forages et puits d’eau ainsi que de la planification et déroulement optimal de missions de reconnaissance ;
  • Coopère fortement avec les milieux de la formation universitaire et professionnelle actifs dans les secteurs de l’eau, de l’assainissement, de l’agriculture, du pastoralisme et du développement rural et urbain afin de renforcer la filière nationale de professionnels en gestion de l’eau et des informations qui s’y rapportent ainsi que de favoriser le recrutement d’agents de premier ordre ;
  • Améliore la qualité des outils et capacités du centre sur le cycle de l’eau au Tchad et au-delà en collaboration étroite avec l’Université de N’Djamena, les services cartographiques d’autres Etats et bureaux d’étude spécialisés ;
  • Présente et valorise l’information sur les ressources et utilisation de l’eau sous forme de cartes aux échelles correspondant aux besoins des utilisateurs ainsi que de représentations parlantes de l’information provenant des banques de données géoréférencées maintenues, contrôlées et continuellement développées par le CDIG ;
  • Identifie, produitet catalogue des cartes thématiques les plus significatives à l’échelle d’une analyse locale de niveau 4 et/ou 5 (villages, cantons), susceptibles de renvoyer des informations utiles pour une implantation sur le terrain ;
  • Produit des outils et supports (cartes thématiques, analyses de données et données) nécessaires à la prise de décision, dans les secteurs de l’eau et de la cartographie pour accompagner les projets des partenaires actifs et des clients suivant une requête et moyennant une rémunération à définir dans une grille tarifaire ;
  • Produit des guides et organiser des ateliers à l’attention des acteurs nationaux pour la gestion des projets de réalisation des ouvrages hydrauliques, comprenant et sans se limiter à : l’Avant-Projet Sommaire (APS), l’étude de faisabilité, l’implantation, la réalisation, la production des données, la qualité des données à produire, le transfert des données au niveau central et/ou régional et le suivi-maintenance de l’ouvrage ;
  • Joue le rôle de partenaire conseil rémunéré auprès des partenaires au développement, des organisations humanitaires, les ONG, la société civile et tout autre acteur ;
  • Joue le rôle de centre commercial pour la diffusion des cartes hydrogéologiques et atlas produits par le programme ResEau et de production périodique de cartes et atlas actualisés ainsi que de cartes thématiques en fonction des besoins (zones urbaines, rurales, etc.). Ce rôle peut également s’étendre à des sites partenaires mis en place avec des structures de diffusion (librairie de la Source, CEFOD, CNRD etc.) ;

Illustration 2

BUCO Suisse TCHAD

En cours de rédaction

 

Merci

UNITAR

Bravo ! vous êtes sponsor

 

Valeurs ajoutées du CDIG

Diminuer les coûts de vos projets

Accompagner les partenaires pour une réalisation en toute efficience

Supporter le WaSH

Accompagner le gouvernement

Faciliter la récherche (étudiants et opérateurs)

Eviter les projets rédondants

Partenaires

Un grand merci à toutes les organisations, projets et cabinets suivants qui continuent de nous accompagner

BUCO Suisse TCHAD
UNITAR
OXFAM
Projet ResEau
MEEP
FED

Rester informé des nouveautés du CDIG

SiteLock